Mes premiers essayages de robes de mariée

Mon Essayage de robe de mariée:

Après mon passage sur M6, dans l’émission “La robe de ma Vie”, le 26 juin dernier, mes proches (et moins proches aussi d’ailleurs) ont donné leur avis, plus que flatteur, sur le choix de la robe : magnifique, sublime, élégante, raffinée, etc… Normal, on ne contredit jamais la (future) mariée, de peur de voir apparaître Bridezilla :

bridezilla

D’autres plus francs ou plus traditionalistes ont regretté la grosse entorse faite aux usages : la robe de la Mariée doit rester TOP SECRET jusqu’au jour J. En l’occurrence, c’est plutôt raté…

Des dizaines de milliers de personnes, parmi lesquels certains de mes invités, ont découvert la robe. OUPS…

oups

Avant de tourner l’émission j’avais envisagé cette éventualité, mais me connaissant il me faudrait plus que 2 robes essayées pour trouver mon bonheur, mon intuition me disait que  mon jour n’était pas encore venu.

Mis à part les raisons qui m’ont poussées à participer à cette émission, je n’ai pu résister à l’envie de me plonger dans le monde féerique des créateurs de robes d’un jour.

Et même si petite fille, malgré toutes les histoires de princesses que ma mère me racontait et malgré toutes les coquettes robes que les doigts de fée de ma grand-mère me confectionnaient, porter un jour une robe de mariée ne faisait pas parti de mes préoccupations.

Il y a quelques mois encore, la robe de mariée me semblait importante oui, mais pas de quoi en faire toute une histoire, après tout c’est juste une robe… Et bien ce n’est pas si facile en réalité…

thinking

Mais revenons à cet essayage de robe de mariée, car il me semble que s’exprimer sur mon expérience pourrait aider certaines futures mariées à se frayer un chemin plus éclairé dans la jungle des boutiques spécialisées.

La boutique de Paul et Nathalie, avait été choisie par la production de M6, selon mes souhaits, mes goûts, le style de robe que je recherchais et le budget. En arrivant le jour j, je trouve l’endroit plutôt froid et aseptisé, carrelage blanc et mobilier noir, pas de place pour la couleur… Ce n’est pas exactement ce genre d’ambiance que j’affectionne, je m’attendais plus à un style boudoir, une décoration plus chaleureuse et conviviale… mais la collection de robes est hallucinante ! A peine arrivées on ne sait plus où donner de la tête.

Finalement… j’allais peut-être trouver MA robe, ou du moins, cette séance d’essayages me conforterait sur l’idée que j’avais de LA robe de mariée idéale.

 

Si je peux conseiller une chose dont je me suis aperçu, c’est qu’il est important de se sentir bien, enveloppée d’amour et de confiance pour profiter pleinement de ce moment. Parmi les centaines de robes, une seule devra être “l‘élue”, et c’est pourquoi il est préférable de vous entourer de la ou les personnes qui vous connaissent le mieux, pour moi, ce furent ma maman, ma témoin et deux très bonnes amies. Elles ont un rôle très important lors de cette journée, qu’il ne faut pas prendre à la légère, vous écouter, vous conseiller sans vexer, et vous chouchouter !! Parce que les émotions vont et viennent comme le final d’un feu d’artifices un soir de 14 juillet…

 

Après m’avoir posé quelques questions sur mon style, mes envies et mon budget, Paul et Nathalie s’éclipsent à la recherche de la robe parfaite.

C’est un peu frustrant au premier abord de ne pouvoir choisir soi-même la robe dans le magasin, mais je comprends que laisser un œil expert choisir pour soi, permet d’avoir une tenue adaptée à sa morphologie et aux critères demandés.

La robe de ma vie robe 1

LA robe de ma vie robe 1 détails

Paul a entendu que mon thème comportait des nuances orientales, il a tout misé sur les sequins brillants de la robe pour coller au thème. Raté !! La fluidité et l’élégance sont au rendez-vous, mais ces brillants donnent un aspect bling bling que je n’aime pas du tout.

NEXT

Pour la seconde robe, Nathalie et Paul ont su adapter mes souhaits. La preuve en est par ce frémissement approbateur que je ressens parmi mes accompagnatrices lorsque je monte sur le podium dressé devant elles. Je me sens belle. La robe est élégantissime avec ce haut en dentelle de Calais, la jupe est d’une simplicité raffinée…

Bague oui 2b-origin-alrobe_émission_2robe_émission_3

Mais…

Je n’éprouve pas l’émotion que parait-il on se doit de ressentir lorsque l’on revêt SA ROBE. Alors est-ce la bonne ? Ma mère et mes amies en sont persuadées surtout lorsque Paul achève le tableau en fixant sur mes cheveux un très beau voile bordé de dentelle. Je dois reconnaître que le miroir me renvoie l’image de la mariée traditionnelle dans toute sa blancheur.

Intérieurement j’hésite et n’ose contrer l’émotion palpable de ceux et celles qui m’admirent. Pas de larmes, pas d’émotion, pas d’effet Wouah !!

Je suis dans le doute et quand on a le doute, croyez-moi, cela signifie que ce n’est pas celle que l’on espérait.

Tenez-le-vous pour dit. N’écoutez que votre émotion.

Alors non c’est n’est pas La robe de ma Vie, le secret est toujours intact petits malins !

Mais si vous voulez en savoir davantage il va falloir être patient, parce que la vraie robe de ma vie est déjà bien au chaud dans mon dressing… Pour découvrir où je l’ai trouvé c’est dans le prochain article.

 

Une pensée sur “Mes premiers essayages de robes de mariée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *